Ce court article à pour but d’expliquer ma méthode de travail.

 

La médecine esthétique est la rencontre d’un ou d’une patient.e qui a une demande et du médecin esthétique qui a une expertise. La première chose que l’on fait donc face à une demande c’est d’analyser le visage. Le médecin esthétique établit alors un diagnostic qui est comparé à la demande initiale.

 

Le plan de traitement

 

L’élaboration du plan de traitement est la stratégie qui est mise en œuvre pour arriver au résultat souhaité. Cependant, comme expliqué dans l’introduction, il s’agît d’une rencontre entre une demande et une expertise. Le diagnostic précis peut donc amener à proposer plus de travail que ce qu’avait envisagé initialement le.la patient.e. En effet, il ne suffit pas toujours d’une injection d’acide hyaluronique pour traiter l’ensemble de la demande, de même, une seule seringue d’acide hyaluronique n’est parfois pas suffisante. Il faut toujours avoir en tête la notion d’équilibre du visage ainsi que la notion de qualité de la peau pour obtenir le meilleur résultat possible. Par exemple, lorsque l’on restaure des volumes, si la qualité de la peau n’est pas très bonne, le résultat sera moins satisfaisant que si on a au préalable fait quelques séances de peeling ou de mésothérapie.

 

La réalité du coût que peuvent représenter ces soins est présente à chaque étape. C’est pourquoi il est important de prendre le temps nécessaire dans l’organisation des soins pour arriver au résultat optimal. C’est l’expertise du médecin esthétique que d’apporter les solutions face à une demande.

 

Quelques exemples de plan de traitement.

 

Voici quelques exemples, bien sûr ce n’est pas obligatoire et on s’adapte à chacun.

 

Demande d’une patiente d’injection d’acide hyaluronique dans les sillons nasogéniens.

 

Le plus souvent il s’agît d’une chute des massifs graisseux. Cela provoque une surcharge au dessus du sillon nasogénien et ainsi, une ombre. Une des stratégies possible, est donc de restaurer les volumes. Cela se fait en pratiquant des injections d’acide hyaluronique non pas au niveau des sillons nasogéniens, mais au niveau des pommettes. Ainsi on rehausse les massifs graisseux (l’effet est comme de tirer sur les pommettes).
On voit donc comment la rencontre de la demande et l’expertise du médecin est différente.
Cette patiente avait également une peau abîmée par le soleil, à savoir des tâches solaires. J’ai préféré, avec son accord évidemment, retarder un peu les injections afin de faire quelques séances de peeling au TCA. Cela a permis de faire disparaître la majeure partie des tâches. L’effet a été double. La patiente a été très satisfaite de ne plus avoir de tâches, de pouvoir sortir de chez elle non maquillée quand elle le voulait et d’avoir une peau plus lisse, plus éclatante. De plus, lorsque nous avons fait les injections d’acide hyaluronique dans les pommettes, la luminosité apporté par l’amélioration de la qualité de la peau a été une vrai plus-value.

 

Demande de lissage d’un plissé jugal (aspect fripé de la joue)

 

Il s’agît d’un problème difficile a traité. En effet, de multiples facteurs individuels en sont la cause. Cela peut être lié à la forme du visage, au tonus des muscles du visage, aux variations de poids passées notamment les fontes graisseuses.
Chez cette patiente, après analyse de son visage, la stratégie a été de rehausser les pommettes de 2 façons, en faisant des piliers puis en renforçant ce dernier par des injections plus superficielles, faire des injections d’acide hyaluronique sous-cutanées  dans les joue pour lisser le fripé, de réaliser une mésothérapie esthétique du visage ou mésolift par microneedling ainsi que de trianguler le visage en réalisant une injection d’acide hyaluronique dans la pointe du menton.
L’ensemble de ces soins se sont répartis sur 6 mois. Le but était de laisser le corps récupérer de ses injections multiples et surtout pour pouvoir diminuer la charge financière que l’ensemble aurait pût représenter. Bien qu’il n’ait pas été possible de le faire disparaître complétement, le fripé de la joue a été beaucoup amélioré et, l’essentiel, la patiente très satisfaite.

 

Conclusion.

 

La rencontre entre une demande et l’expertise peut parfois être discordante. Il est alors essentiel d’établir un plan de traitement pour arriver à un résultat optimal tout en conservant un budget raisonnable. Cela permet d’aller jusqu’au bout du traitement et de traiter une demande dans sa globalité.

Share This